Art carolingien

L’art et l’architecture du règne de Charlemagne (800-814), le premier empereur du Saint-Empire romain germanique, et de ses successeurs jusqu’en 900 environ. Le règne de Charlemagne fut marqué par des réformes dans de nombreux domaines: son principe directeur était un renouvellement des valeurs de l’Empire romain, et cela se ressentait dans les arts non moins que dans les affaires administratives, judiciaires et religieuses. Sa capitale était Aix-la-Chapelle, qui devint le centre d’un renouveau culturel après une période sombre pour les arts dans les terres franco-allemandes qui formaient le cœur de son vaste empire. Charlemagne reconnut la valeur des arts pour l’éducation de ses sujets et fut lui-même le principal initiateur du renouveau culturel. Il subsiste peu de peintures murales ou de mosaïques carolingiennes, mais plusieurs manuscrits contemporains de Charlemagne sont connus, montrant un style figuratif classique et naturaliste, mais aussi parfois une expressivité vive. Il n’y avait pas de sculpture à grande échelle, mais la sculpture en ivoire carolingienne et la ferronnerie (sur des couvertures de livres, par exemple) atteignaient souvent un niveau élevé. L’art carolingien a eu une grande influence sur l’art ottonien et roman.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.